Nachdichtung in Vers und Reim

Ô mon jardin d‘eau fraîche et d‘ombre
Ma danse d‘ tre mon coeur sombre
Mon ciel des étoiles sans nombre
Ma barque au loin douce ramer
O mein Garten aus Wasser und Schatten
Mein Tanz, der mein dunkles Herz
Mein Himmel ohne Zahl die Sterne
Meine Barke süß zum rudern in der Ferne.
                                                                                                Louis Aragon(1897-1982)
 
 
J‘ai perdu ma force et ma vie,
Et mes amis et ma gaieté;
J‘ai perdu jusqu‘ la fierté
Qui faisait croire mon génie.
 
Ich habe verloren meine Kraft, mein Leben,
Und meine Freunde, meine Lebenslust
Verloren den Stolz in meiner Brust
Der an mein Genius Glauben gegeben
                                                                                      Alfred de Musset (1810-1857)
 
 
*
Je t‘ai cherchée la fen tre
Les parcs en vain sont parfumés
O peux-tu o peux-tu bien tre
A quoi bon vivre au mois de mai
 
Am Fenster habe ich dich gesucht
Ohne Sinn hüllt Duft die Gärten ein
Wo kannst Du, wo kannst Du sein
Wozu im Monat Mai denn leben
                                                                                       Louis Aragon
Publicités
Cet article a été publié dans LITERARISCHE ÜBERSETZUNG. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s